Maroc

  • Formation REFLECT destinée aux femmes

  • Le maire et directeur du centre de proximité de Er-Rachidia parle de son travail

  • Formation de multiplicatrices

  • Cours d’alphabétisation destiné aux femmes

DVV International entretient depuis 2008 un bureau national à Rabat. Pendant le Printemps arabe, des milliers de gens ont aussi manifesté au Maroc pour la démocratie, la liberté et les droits de l’homme. En juillet 2011, la population s’est très majoritairement prononcée en faveur d’une nouvelle constitution démocratique, limitant le pouvoir du roi au profit de celui du gouvernement. Depuis, la situation est stable dans le pays quoiqu’elle soit encore considérée comme une phase de transition à l’aboutissement incertain.

Les différences sociales au Maroc sont immenses : ainsi le pourcentage des pauvres dans les campagnes s’élève-t-il à 22 pour cent, soit près du double de la moyenne dans le pays. On estime le taux d’analphabétisme à quelque 40 pour cent. Toutefois, on considère que 73 pour cent des femmes dans les zones rurales sont analphabètes.

Le gouvernement tente de lutter contre le faible niveau d’instruction des groupes de population défavorisés. L’alphabétisation de la population est une mesure essentielle dans ce sens. Depuis 2004, une stratégie d’alphabétisation et d’éducation non formelle ainsi qu’un projet de développement national ont été pour cela mis en œuvre. La formation de personnel qualifié et l’absence de rapport des cours d’alphabétisation avec le quotidien des apprenants en sont les faiblesses.  

Principaux domaines d’activité

Centres d’éducation des adultes : DVV International soutient quatre universités pour tous à Rabat, Casablanca, Marrakech et Fèz par le biais de conseils et d’échanges avec des universités populaires allemandes. D’autres universités pour tous sont en cours de création à Ksar el Kebir et Benguerir. À moyen terme, il est prévu qu’un système de centres d’éducation des adultes soit créé au Maroc sur le modèle du système allemand des universités populaires. DVV International soutient la conception d’un cadre national et la création d’un réseau d’universités pour tous ainsi que leur ancrage aux plans communal et national. En outre, l’Institut soutient le travail des centres d’apprentissage communautaires (CAC) dans la province d’Er-Rachidia avec pour objectif d’élargir leurs offres, d’améliorer leurs méthodes d’enseignement et de les intégrer dans un système national d’éducation des adultes.

Alphabétisation : avec l’aide de DVV International a été créé un réseau d’éducateurs d’adultes et d’organisations non gouvernementales (ONG) qui travaillent avec la méthode REFLECT, c’est-à-dire qui adoptent une démarche d’alphabétisation en se penchant sur des sujets d’intérêt pour les participants. Ceci doit servir à combattre les pourcentages d’abandon élevés qui touchent les cours d’alphabétisation classiques. Les échanges entre les formateurs et les organisations opérant au Maroc et en Afrique de l’Ouest, notamment au Mali, sur la base de la méthode REFLECT fournissent un exemple de coopération sud-sud réussie. De plus, DVV International coopère avec l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA) pour réaliser des études et des documentations ainsi que pour former du personnel.

Les partenaires

Au Maroc, les partenaires les plus importants de DVV International sont quatre centres d’éducation des adultes, appelés ici universités pour tous, à Rabat, Casablanca et Marrakech. Ils ont été créés en partie par des universités mais sont nés en partie aussi de projets de la société civile. De plus, DVV International soutient le Réseau Reflect Maroc, qui fédère 40 ONG, en ce qui la formation continue du personnel et la mise en œuvre de cours d’alphabétisation. Le principal partenaire gouvernemental de l’Institut est l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA).