Réseaux en Amerique Latin

En Amérique latine, DVV International collabore avec le CEAAL, le REPEM et le CLADE, trois réseaux interrégionaux.

LE CEAAL

Le Conseil de l’éducation des adultes d’Amérique latine CEAAL (Consejo de Educación de Adultos de América Latina) est la plus grande association d’organisations non gouvernementales d’éducation des adultes en Amérique latine et dans les Caraïbes. Il fédère en tout 195 organisations de 21 pays d’Amérique latine. Le siège de son secrétariat est actuellement installé au Mexique.

Le CEAAL se conçoit comme un mouvement d’éducation populaire (Movimiento de Educación Popular) qui déclenche et accompagne des processus de transformation dans les secteurs de l’éducation, des questions sociales, de la culture et de l’économie. Partant d’une conception de monde plaçant au centre du mouvement une justice sociale et une démocratie fondées sur les droits humains et l’égalité des sexes, le CEAAL lutte pour une pédagogie, une politique et une éthique de l’émancipation.

En raison de sa compétence et de son expérience acquise au fil de longues années dans les domaines de l’éducation des jeunes et des adultes et de l’« educatión popular », le CEAAL est une organisation de lobbying stratégiquement essentielle en Amérique latine. En participant à des projets latino-américains importants comme, par exemple, la campagne d’alphabétisation de l’Organisation des États ibéro-américains, OEI, le CEAAL joue un rôle décisif dans l’influence qu’exerce la société civile pour renforcer les politiques nationales de l’éducation en faveur des groupes de population défavorisés.

Le REPEM

Le réseau de femmes latino-américaines « Red de Educación Popular entre Mujeres » (REPEM) opère depuis 1981 dans tous les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Il fédère quelque 180 organisations de femmes dans le but de faire de l’éducation des femmes et des adultes un thème central et de la formuler sous forme de revendication politique.

DVV International soutient la systématisation de concepts éducatifs choisis qui illustrent de bonnes pratiques et de mesures axées principalement sur la dimension du genre en Amérique latine et dans les Caraïbes. Le REPEM se consacre principalement aux thèmes suivants : éducation des femmes, expérience et savoir des femmes, approches éducatives féministes, acquisition de compétences et de savoirs, compétences managériales et action politique.

Avec le soutien de DVV International, le REPEM intègre aussi les intérêts des femmes latino-américaines dans de nombreux processus internationaux. Ce réseau publie en outre deux revues et de nombreuses documentations concernant des projets pratiques.

CLADE

Le réseau CLADE (La Campaña Latinoamericana por el Derecho a la Educación) organisé sous forme de campagne défend le droit humain à l’éducation dans différents pays d’Amérique latine.

Ce réseau appuie ses interventions sur sa charte de principes et sur l’observation et l’évaluation de la situation politique dans la région. Lors de chacune de ses réunions, le réseau définit ses lignes d’action prioritaires que l’on peut lire en consultant son agenda politique.

Les trois réseaux travaillent en étroite collaboration. Le REPEM et le CEEAL font partie de la direction du CLADE, avec pour mission d’accroître la visibilité de l’éducation des adultes.

Informations additionelles : www.dvv-international.org.ec/es/cooperacion-regional/