UNESCO

Du 14 au 16 novembre 2001, une rencontre internationale des Universités pédagogiques du Sud-Caucase a eu lieu à Erevan, Arménie, sous le patronage de l’UNESCO. Nous publions ci-dessous la déclaration adoptée par les participant(e)s sur les résultats de la conférence. Pour en savoir plus sur les participant(e)s et le programme, adressez-vous par e-mail à: mf.desprin@unesco.org.

Troisième réunion internationale du Réseau des universités pédagogiques de la région du Caucase du Sud

Nous, les participants à la troisième réunion internationale du Réseau Prométhée des universités pédagogiques de la région du Caucase du Sud qui s’est déroulée du 14 au 16 novembre 2001 à Erevan dans le cadre du projet intitulé «UNESCO-Caucase», avec la participation de représentants des ministères de l’Éducation, d’équipes d’enseignants professionnels et de recteurs des universités pédagogiques et linguistiques d’Azerbaïdjan, d’Arménie et de Géorgie, de représentants d’organisations internationales et de missions diplomatiques ainsi que d’organisations non gouvernementales, remarquons à notre satisfaction les progrès réalisés dans le cadre de la coopération des établissements d’enseignement supérieur pédagogique dans le Caucase du Sud.

L’université de langues d’Azerbaïdjan, l’université publique linguistique d’Erevan et l’université publique de pédagogie de Tbilissi sont les principaux responsables du développement du Réseau.

Les décisions prises à Tbilissi (juin 2000 ) et à Bakou (mai 2001) ont largement été mises en pratique.

Les échanges de programmes, les contacts directs entre les directeurs des départements, des facultés et des chaires correspondants sont en cours d’élaboration. Les résultats de la première réunion ont été résumés dans un bulletin publié en cinq langues; le second bulletin est en préparation. Le programme de coopération, en particulier dans le domaine de l’instruction civique, entre les chaires de l’UNESCO créées dans les universités mentionnées ci-dessus a été passé en revue. Les participants à la réunion prennent note de l’introduction du cursus de géorgien à l’université de langues d’Azerbaïdjan et de la coopération entre les chaires d’arménien et de littérature arménienne de l’université publique linguistique d’Erevan et l’université publique pédagogique de Tbilissi.

En même temps, les participants à la réunion souhaitent signaler que le potentiel des établissements coopérants n’est pas exploité à fond. Ils donnent donc la priorité aux activités suivantes:

  • créer des groupes de travail conjoint sur les questions d’intérêt mutuel, en particulier dans les domaines de l’instruction civique, des réformes de l’enseignement pédagogique, de l’élaboration de normes et de programmes éducatifs et des innovations en matière d’enseignement des langues;
  • organiser des conférences conjointes pour les étudiants et les­professeurs, accueillir favorablement l’engagement de jeunes professeurs dans les activités conjointes;
  • publier un bulletin d’information conjoint.

Les participants à la réunion considèrent qu’il est primordial d’enseigner à la jeune génération le respect des autres, l’esprit d’ouverture, la tolérance, la solidarité, la compréhension mutuelle et le respect des droits de l’homme en tenant compte comme il se doit des différents contextes éducatifs, légaux, culturels et sociaux.

Les participants de trois États du Caucase du Sud ayant pris part à la réunion considèrent qu’il est nécessaire d’intensifier l’intégration des activités de recherche dans le processus de développement des universités pédagogiques.

Pour réaliser cet objectif, il est recommandé

  • de promouvoir les activités scientifiques et expérimentales des ­départements universitaires dont les résultats deviendraient la base conceptuelle du développement à court terme des université pédagogiques avec tout le respect dû aux principes nationaux et aux situations régionales qui permettraient de fournir différentes formes d’enseignement;
  • d’élaborer des suggestions concernant la création de cours intégrés dans les universités pédagogiques, la mise en place de vastes liens interdisciplinaires et la mise en pratique de technologies éducatives modernes.

Les participants à la réunion confirment les décisions des réunions précédentes, particulièrement celles qui concernent la mise en place d’un réseau régional d’éducation à distance et d’échanges réguliers d’informations; ils entreprendront les efforts nécessaires à leur implémentation.

Les participants à la réunion soulignent particulièrement la fructueuse coopération entre les établissements d’enseignement supérieur du Caucase du Sud et l’UNESCO, le Conseil de l’Europe et d’autres organismes internationaux, et ils considèrent que leur participation aux programmes d’éducation pour tous, d’instruction civique et aux réformes de l’éducation est nécessaire et doit se faire dans un esprit empreint de tolérance et de démocratie et dans le respect des droits de l’homme.

Les participants à la réunion suggèrent de prolonger d’une année le contrat du professeur Vakhtang Sartania, recteur de l’université publique pédagogique de Tbilissi, en tant que coordinateur du Réseau.

Les participants à la réunion expriment leur profonde gratitude envers le directeur général de l’UNESCO pour son soutien au Réseau des universités pédagogiques du Caucase du Sud et se déclarent prêts à appuyer la noble mission de l’UNESCO dans le cadre du développement de la coopération entre nos pays.

Les participants considèrent que ce type de réunion constitue une contribution significative au développement de la coopération entre nos pays et qu’en organiser d’autres est d’un intérêt particulier et d’une grande importance.

Les participants estiment très favorablement les résultats des trois réunions qui se sont tenues à Bakou, Tbilissi et Erevan et considèrent qu’il serait judicieux d’examiner conjointement avec les commissions nationales de l’UNESCO en Géorgie, en Arménie et en Azerbaïdjan la possibilité d’organiser la prochaine conférence régionale du Réseau sur le thème de «L’éducation et la communication interculturelle» à Tbilissi en 2002.

Les participants à la réunion expriment tout particulièrement leur gratitude envers l’université publique de langues d’Erevan et l’UNESCO pour leur soutien et pour le fructueux déroulement de la conférence.

La liste des participants et le programme sont disponibles à l’adresse suivante: mf.desprin@unesco.org