x

Chère Lectrice, cher Lecteur,

Nous procédons actuellement à une évaluation de notre revue Éducation des adultes et développement. Les résultats nous aideront à améliorer la revue. Nous vous prions de bien vouloir apporter votre soutien à notre revue en remplissant notre questionnaire en ligne, ce qui vous prendra environ un quart d’heure.

Le questionnaire en ligne

János Sz. Tóth

Quel poids la Commission européenne accorde-t-elle à l'éducation des adultes? En octobre 2006, elle a fait paraître le document intitulé «Il n'est jamais trop tard pour apprendre». Pour le préparer, l'AEEA avait rédigé un document d'information intitulé «Tendances et problèmes de l'éducation des adultes en Europe», et élaboré des indicateurs et points de référence pour l'éducation des adultes dans le contexte de l'éducation tout au long de la vie pour son Cadre européen commun de référence pour l'éducation permanente. János Tóth présente ces études. Il est président de l'AEEA depuis 2002. Ce Hongrois de Budapest est également président de la Société hongroise pour l'éducation des adultes.

 

Financement de l'éducation permanente: résultats d'une étude récente sur l'éducation des adultes en Europe

I. Éducation permanente: il n'est jamais trop tard pour apprendre1

La Commission a entériné en octobre 2006 la Recommandation sur l'éducation permanente, un document d'orientation. L'on sait que l'Union européenne n'est pas autorisée à s'ingérer directement dans la politique intérieure de ses États membres, notamment en ce qui concerne l'éducation et la culture. D'un autre côté, approuvé de manière consensuelle, ce document d'orientation exerce une forte influence et comporte des recommandations à un haut niveau pour les États membres.

La Commission a débattu sur l'éducation des adultes, traitant cette question pour la première fois comme un sujet à part entière dans l'optique de la stratégie de Lisbonne lancée en 2000 et, davantage en profondeur, dans celle du programme «Éducation et formation 2010» concernant la politique de développement de l'apprentissage tout au long de la vie, de la formation et de l'éducation. Nous espérons que les professionnels ne seront pas les seuls à discerner que l'importance accrue maintenant accordée à l'éducation et à la formation signifie que nous sommes prêts à inscrire la reconnaissance et le développement de l'éducation des adultes à l'ordre du jour. Les raisons poussant à prioriser l'éducation des adultes, outre le simple fait que les éducateurs d'adultes le souhaitent, sont multiples au plan socio-économique: promotion du développement économique, cohésion sociale et demande d'offres éducatives qu'exige le phénomène de la migration au sein d'une société inclusive. En outre, la situation démographique en Europe entraîne une importance accrue de l'intégration de la main-d'œuvre d'âge moyen et âgée, et des chômeurs, ce qui met en évidence à bien des égards la nécessité de l'éducation et de l'apprentissage tout au long de la vie.

Le document d'orientation, long de quatorze pages, présente la nécessité d'examiner d'une manière générale la situation actuelle et les recommandations clés concernant les principaux domaines de développement. Ce document expose cinq messages clés qui sont les suivants:

  1. Lever les obstacles à la participation
  2. Veiller à la qualité de l'éducation permanente
  3. Reconnaissance et validation des résultats d'apprentissage
  4. Investir dans la population vieillissante et dans les migrants
  5. Indicateurs et points de référence2

II. Tendances et problèmes de l'éducation des adultes en Europe

L'étude intitulée «Adult Education Trends and Issues in Europe» (Tendances et problèmes de l'éducation des adultes en Europe, disponible pour l'instant en anglais, ndlt) a été rédigée sous forme d'information pour le document d'orientation mentionné ci-dessus. Elle a été réalisée par une équipe coordonnée par l'Association européenne pour l'éducation des adultes (AEEA), l'organisme chargé de la direction du projet. Les principaux spécialistes de cette équipe avaient été désignés par le Réseau européen universitaire en formation continue (EUCEN), Royaume-Uni et France, par la DVV International, Allemagne, par Odyssee, Pays-Bas, par les Instituts de recherche et de développement européens pour l'éducation des adultes (ERDI), par l'Institut allemand pour l'éducation des adultes (DIE), Allemagne, et par l'Institut national pour l'éducation des adultes et la formation continue (NIACE), Royaume-Uni.3 Étant donné la faible quantité d'études menées sur la question et, par conséquent, le peu de résultats scientifiques disponibles, l'étude s'est proposée d'examiner le sujet en se penchant non seulement sur les contradictions et interprétations divergentes, mais aussi sur les contextes et décalages historiques et nationaux. En outre, elle a également tenté d'éclaircir des concepts controversés. Nous avons en fin de compte opté pour la définition la plus vaste et la plus complète de l'éducation des adultes, utilisée en 2000 dans le «Mémorandum sur l'éducation tout au long de la vie».4

La partie principale de l'étude est essentiellement consacrée à trois sujets majeurs faisant partie de l'analyse d'ensemble:

  • législation, financement et infrastructure
  • Participation à l'éducation des adultes
  • Défis démographiques et impact international et européen de la migration

Après avoir examiné les points ci-dessus, l'étude se penche sur les questions qui constituent les défis professionnels les plus importants, ou tout au moins sur le groupe de thèmes s'avérant cruciaux si nous voulons progresser. Nous pouvons les regrouper en sept sujets principaux:

  1. Qualité et développement de l'éducation des adultes
  2. Reconnaissance et validation d'autres formes d'éducation
  3. Aptitudes de bases et compétences clés - les questions qui apparaissent
  4. Citoyenneté active et éducation permanente
  5. Centres d'éducation locaux, partenariats et décentralisation
  6. Base de recherche pour l'éducation des adultes et l'éducation permanente
  7. Formation et évolution du personnel de l'éducation des adultes

III. Le Cadre européen commun de référence pour l'éducation permanente (Cealf)5

L'étude se penche tout particulièrement sur la création des bases nécessaires pour mettre en place un système d'objectifs et de résultats quantifiables, permettant de surveiller efficacement l'évolution de l'éducation des adultes. Cette question a de sérieuses conséquences pour le financement du fait que la plupart des documents, y compris le Mémorandum sur l'apprentissage tout au long de la vie, recommandent énergiquement l'augmentation des investissements dans l'apprentissage tout au long de la vie. Toutefois, les rapports et études d'évaluation réalisés par la suite ont révélé que non seulement les investissements ne se sont pas accrus, mais qu'ils se sont arrêtés. Cela signifie que si nous ne réussissons pas à présenter des arguments en faveur d'un financement approprié de l'éducation permanente au sein du système éducatif global, il sera très difficile d'expliquer pourquoi il faut l'augmenter et dans quelle mesure. Il sera aussi très difficile de voir rétrospectivement si des progrès ont été réalisés et, si c'est le cas, de savoir les effets qu'ils ont eus. C'est pour cette raison que l'EAEA a décidé de formuler une recommandation pour un «Cadre européen commun de référence pour l'éducation permanente» quia pour but de fournir des indicateurs et objectifs plus spécifiques et mesurables dans les différents domaines de l'éducation des adultes.

Cette tâche n'est pas entièrement nouvelle étant donné que les ministres de l'Éducation s'étaient déjà mis d'accord en 2003 sur des indicateurs de la qualité dans le cadre du développement de l'apprentissage tout au long de la vie. Ceux-ci peuvent s'appliquer aux caractéristiques de l'éducation permanente.

Les quinze indicateurs de la qualité

Les quinze indicateurs de la qualité sont répartis dans quatre sections.

Section A: aptitudes, compétences et attitudes

  1. Alphabétisation
  2. Numératie
  3. Nouvelles compétences dans la société apprenante
  4. Apprendre à acquérir des compétences
  5. Citoyenneté active, compétences culturelles et sociales

    Section B: accès et participation

  6. Accès à l'éducation des adultes dans le cadre de l'apprentissage tout au long de la vie
  7. Participation à l'éducation permanente dans le cadre de l'apprentissage tout au long de la vie

    Section C: ressources pour l'éducation permanente

  8. Investissements dans l'éducation permanente
  9. Éducateurs, professeurs et prestataires de services éducatifs
  10. Techniques de l'information et de la communication dans l'éducation permanente

    Section D: stratégies et système de développement de l'éducation permanente

  11. Stratégies de l'éducation permanente dans l'optique de l'apprentissage tout au long de la vie
  12. Cohérence de l'offre d'éducation permanente
  13. Conseils et supervision de l'éducation permanente
  14. Homologation et certification dans l'éducation permanente
  15. Assurance de la qualité et éducation permanente

Le point numéro 8 de la section C du Cadre européen commun de référence pour l'éducation permanente s'intitule «Ressources pour l'éducation permanente». À l'époque où nous envisagions la création d'indicateurs financiers, nous dûmes examiner les caractéristiques des investissements dans l'éducation permanente. Nous les décrivîmes comme suit:

Spécifications: lorsque nous parlons d'investir dans l'éducation permanente, il est essentiel de faire la différence entre les divers types d'investissement. Il conviendrait au moins de tenir compte de trois types:

  1. Investissements publics
  2. Investissements des entreprises
  3. Investissements privés

Ces investissements peuvent être des versements de sommes d'argent, du temps consacré à un projet ou différentes formes de contributions en nature (mise à disposition gratuite de salles de classe, organisation gratuite de voyages, de garde d'enfants, etc.).

IV. Documentation, informations disponibles actuellement et tendances

L'étude devait tout d'abord se pencher sur les informations disponibles relatives à l'éducation en général et sur les résultats d'autres recherches sur des thèmes annexes afin de quantifier les investissements dans l'éducation des adultes. Nos recherches nous ont permis de conclure qu'il nous manque énormément d'informations, nécessaires pour étendre l'envergure des investissements et améliorer leur efficacité.

Nous attirerons l'attention sur quelques résultats des recherches.

  • L'effet à long terme estimé d'une année supplémentaire de scolarité sur le rendement économique: 3 à 6 %.
  • Rendement social: 3,5 à 10,9 %.
  • Contribution aux écarts de la productivité dans les années quatre-vingt-dix: entre 19,5 et 26,5%.
  • Rendement social estimé dans les compétences de base: 10 à 20 %.
  • Avantages en matière de santé: sur le marché du travail, jusqu'à 40 % du retour sur l'investissement dans la formation.
  • Retours nets sur l'investissement privé dans une année de scolarité supplémentaire: de 4,7 à 6,8%.
  • Coût par apprenant du primaire au niveau postscolaire: 6,821 USD -qu'en est-il du coût par apprenant dans l'éducation permanente?
  • L'allocation plus efficace et mieux appropriée des ressources dans le secteur de l'éducation permanente permet d'accroître son efficacité.

Ces résultats initiaux sont tous importants. Ils démontrent en effet le rendement économique et financier que peut avoir l'investissement dans l'éducation permanente - qui présente en outre de nombreux autres avantages.

Pour le CEALF, l'étude propose les six indicateurs suivants pour faire un relevé initial des ressources de l'éducation permanente:

  1. Dépenses pour l'éducation permanente intégrées dans le total des dépenses pour l'éducation et la formation
  2. Parts relatives de financement des différents groupes de la société: individus, entreprises et État
  3. Décomposition des différentes formes de financements (public, privé et entreprises) pour différentes formes d'éducation (professionnelle, non professionnelle, compétences clés, etc.)
  4. Revenus individuels des personnes en fonction des différents niveaux de formation et de participation à l'éducation permanente
  5. Coût de l'éducation permanente par personne pour les différents types d'éducation
  6. Dépenses publiques indirectes pour l'éducation permanente (abattements fiscaux, réductions d'impôts, indemnisation pour les dépenses et autres incitations par comparaison avec les dépenses d'ensemble pour l'éducation permanente)6

V. Implications

Nous allons à présent résumer quelques-unes des conclusions que nous avons tirées de l'étude et indiquer les missions et défis de l'avenir.

1. Le dilemme: qui veut payer quelle part de la note?

Peu de progrès ont été réalisés depuis 2000: le Mémorandum sur l'apprentissage tout au long de la vie (2000) et tous les documents qui ont suivi font remarquer qu'il faudrait accroître les investissements dans l'éducation et la formation. Comment pouvons-nous motiver les individus, les entreprises et les gouvernements à investir plus efficacement et davantage?

2. Changer le paradigme culturel

Nous devons modifier nos habitudes culturelles et rendre le financement public et privé de l'éducation plus transparent.

3. Indicateurs et points de références non liés à une idéologie

Qui de l'État, des entreprises privées ou des individus est mieux à même de gérer les ressources de l'éducation? Malheureusement, aucun système d'indicateurs et de points de référence ne fait l'objet d'un consensus général en ce qui concerne le financement de l'apprentissage tout au long de la vie.

4. Décentralisation du financement

Il doit régner une plus grande harmonie entre la stratégie de l'emploi et la stratégie de développement de l'apprentissage tout au long de la vie. Premièrement, le financement devrait se faire aussi près que possible des bénéficiaires et de la collectivité au niveau local, et deuxièmement, il faut lutter contre le manque de coordination et de structure dans l'utilisation des ressources existentes et leur reproduction. Par conséquent, il convient de mieux harmoniser l'emploi, la politique sociale, le développement communautaire, les programmes et le financement de l'éducation permanente.

5. Avantages économiques et/ou non économiques de l'éducation?

Les résultats montrent que les avantages non économiques de l'éducation ont un effet positif important sur l'économie. Nous devrions en finir avec le préjugé selon lequel l'éducation permanente n'est profitable que du point de vue économique et que les priorités du financement doivent uniquement refléter cette notion.

6. Renouveler la politique du marché du travail?

Les outils traditionnels employés pour le marché du travail sont-ils inefficaces et trop onéreux? Il est reconnu que l'éducation permanente et l'éducation en général servent à promouvoir la croissance économique locale. Les allocations de chômage pourraient être transformées en aides financières pour les apprenants. L'intérêt que portent les institutions à leur propre survie fait obstacle à une politique de financement plus efficace.

7. Aucune forme d'éducation n'est plus importante qu'une autre, même du point de vue du financement

On a souvent répété depuis longtemps que toutes les formes d'éducation devraient être considérées sur le même plan, comme un principe politique. Il est difficile d'appliquer ce point de vue dans la pratique et nous pouvons juste dire que l'on pourra commencer à le prendre au sérieux quand la théorie sera mise en pratique en ce qui concerne les priorités de financement. Le financement et le développement du «capital social» est aussi essentiel, voire plus important que le financement du «capital humain».

8. Les compétences individuelles sont-elles la propriété de l'individu, de l'entreprise ou de la collectivité?

Les critères de financement sont fixés par les gens qui possèdent des ressources et non par ceux qui en sont dépourvus. Les apprenants adultes, les organisations et les partenaires sociaux, principalement des syndicats, doivent participer à la planification et au financement des programmes d'éducation permanente.

Notes

1 Communication de la Commission COM (2006) 614 final.

2 Voir: ec.europa.eu/education/policies/lll/adultcom_en.html

3 Voir: www.eaea.org Adult education trends and issues.

4 «Toute activité éducative entreprise tout au long de la vie dans le but d'améliorer ses connaissances, aptitudes et compétences dans une optique personnelle, civique et sociale et/ou professionnelle. »

5 Voir: www.eaea.org Adult education trends and issues - CEALF.

6 Voir: www.eaea.org Adult education trends and issues - CEALF

 

Bibliographie

Progress Towards the Lisbon Objectives in Education and Training. EU Commission Staff Working Paper, 2005. Bruxelles, 22.3.2005 SEC (2005) 419

Investing efficiently in education and training: an imperative for Europe. Communication de la Commission, Commission des communautés européennes, Bruxelles, 10.01.2003, COM(2002) 779 final

De la Fuente, Angel. Resources: Investing in human capital. ESCFIN/634/02-EN Commission (projet PURE, 2002)

European Learning Account Partnership (ELAP) www.e-lap.org

Lifelong Learning: Citizen's view. Luxembourg: Office des publications officielles des communautés européennes, 2003 (CEDEFOP)

Projet sur l'économie de l'éducation (Economics of Education); étude sur les bénéfices des différents types d'investissements dans l'éducation et la formation (The Returns to Various Types of Investment in Education and Training), réalisée par London Economics, décembre, 2005.

Les rapport classés par les groupes de travail spécifiques de 2003-2004 constituent les meilleures références (trouvés à l'adresse ci-après): europa.eu.int/comm/ education/policies/2010/objectives_en.html

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.