Berni Brady

Berni Brady, directrice de l'Association nationale irlandaise d'éducation des adultes, AONTAS, explique ici les raisons pour lesquelles le secteur de l'éducation des adultes doit se professionnaliser et de quelle manière le développement professionnel doit avoir lieu. L'AONTAS, est une organisation bénévole qui coordonne tous les aspects de l'éducation des adultes en Irlande et compte 570 membres: prestataires légaux d'éducation des adultes - notamment les Comités de formation professionnelle et les institutions d'enseignement supérieur -, prestataires bénévoles d'éducation communautaire, apprenants adultes individuels et personnes manifestant un intérêt général pour l'éducation des adultes. Le rôle de l'AONTAS est d'encourager l'amélioration de ce secteur en Irlande, en élaborant des politiques favorables à l'éducation des adultes et à la recherche.

Professionnaliser les services de formation d'adultes

Mettre l'accent sur le professionnalisme

La publication du livre blanc sur l'éducation des adultes, Éducation et formation tout au long de la vie (2000), a constitué un pas important dans le développement des services d'éducation des adultes en Irlande, et débloqué des fonds indispensables dans ce secteur longtemps négligé. L'augmentation des ressources a permis à la fois d'accroître le nombre de services et d'en créer de nouveaux, beaucoup plus sophistiqués, tout en mettant l'accent sur la qualité et le professionnalisme. Le développement et la mise en œuvre de systèmes d'accréditation, les diverses dispositions en matière de garantie de la qualité et la demande de planification stratégique au niveau local ont exigé toute une série de compétences nouvelles, notamment dans les domaines du leadership, de la gestion du changement et du développement organisationnel.

Aujourd'hui, les services modernes d'éducation des adultes sont des services diversifiés, composés d'un ensemble complexe d'organismes prestataires allant des groupes et organismes communautaires de base aux Comités de formation professionnelle (Vocational Education Committees, VEC), aux écoles secondaires et communautaires, à l'enseignement supérieur et aux institutions privées.

Trois catégories de personnel

La dotation en effectifs du secteur de l'éducation des adultes et de l'éducation communautaire est le reflet de sa complexité et a considérablement évolué au cours des dix dernières années, notamment depuis la mise en œuvre de certaines recommandations du livre blanc. Un nombre croissant de personnes travaillent actuellement dans ce secteur à différents niveaux, leurs missions pouvant être grosso modo classifiées en trois catégories.

Personnel travaillant en contact direct avec les apprenants

Premièrement, le personnel travaillant en contact direct avec les apprenants, à savoir: volontaires des services d'alphabétisation et des groupes d'éducation communautaire; enseignants travaillant dans le cadre du programme VTOS (formation professionnelle pour demandeurs d'emploi), de l'initiative BTEI (retour à l'éducation), du PLC (certificat d'études postsecondaires), et du programme Youthreach (soutien aux jeunes); enseignants axés sur les compétences; facilitateurs en éducation d'adultes; tuteurs travaillant avec les groupes d'éducation communautaire et les étudiants de l'enseignement supérieur, et personnel d'orientation et d'information.

Organisateurs et coordinateurs de services

La seconde catégorie comprend le personnel chargé à la fois d'organiser et de coordonner les services, et de soutenir le développement de programmes, mais aussi le personnel chargé de leur mise en application: facilitateurs en éducation communautaire, organisateurs de cours d'alphabétisation pour adultes, coordinateurs de l'orientation, coordinateurs de la BTEI, dirigeants de groupes communautaires, agents de développement, ainsi que certaines catégories de personnel du système d'enseignement supérieur, notamment les conseillers aux études, les responsables des étudiants plus âgés, etc.

Personnel de gestion

La troisième catégorie comprend le personnel de gestion chargé à la fois de diriger la réflexion stratégique et la planification du service, et d'aider le personnel à développer des approches intégrées de travail en équipe. À ce niveau, les managers doivent être capables d'avoir une vue globale des choses, d'encourager leurs équipes à anticiper les besoins sans cesse changeants de leur service et à y répondre. Ils doivent également coopérer avec bon nombre d'acteurs locaux de façon à fournir des services cohérents et fidèles au calendrier d'éducation et de formation tout au long de la vie. On compte dans cette catégorie, les agents d'éducation pour adultes, les agents d'éducation et les chefs de l'administration des VEC; les managers et les comités de gestion des groupes communautaires; et les directeurs des services d'éducation des adultes et d'éducation communautaire dans l'enseignement secondaire et supérieur.

Différents types de développement professionnel

Ces classifications définissent de manière grossière les rôles impartis dans ce secteur, mais il va de soi que les catégories se recoupent; les services ont donc tout intérêt à faire participer leur personnel à tous les aspects de leur développement. Toutefois, qui dit différentes catégories de personnel dit aussi différents types de développement professionnel en fonction du rôle, du niveau de compétence, des qualifications et de l'expérience des agents. On rappellera également que ces services se sont développés avec un personnel qui a acquis ses connaissances sur le tas et ne possède pas nécessairement de qualifications formelles.

Systèmes actuels d'appui

Les services actuels d'appui se différencient les uns des autres, à la fois en termes de qualité et de cohésion; l'appui financier dont ils disposent est insuffisant et ils n'ont souvent aucun rapport entre eux. Au sein du service d'éducation des adultes VEC, certains programmes ont créé leurs propres services d'appui dotés de volets financiers spéciaux, mais généralement sans rapport les uns aux autres. On citera dans ce contexte le programme Youthreach, les centres de formation des gens du voyage et les VTOS.

Plus récemment, un programme de formation et d'appui aux facilitateurs d'éducation communautaire a été mis en place, actuellement géré par l'AONTAS. La National Adult Literacy Agency (Agence nationale d'alphabétisation des adultes) assure la majeure partie de la formation du personnel d'alphabétisation des adultes au sein du service de VEC et appuie d'autres initiatives à l'extérieur. Le National Committee for Guidance in Education (Comité national pour l'orientation en éducation) fournit un service d'appui aux projets d'orientation des adultes, géré en grande partie sous l'égide des VEC. Les associations formées par le personnel des VEC reçoivent en outre de petits financements directs du ministère de l´Éducation et des Sciences, destinés à appuyer ce que l'on pourrait qualifier de travail en réseau et de partage de pratiques.

Formation et appui dans le secteur de l'éducation communautaire

Parallèlement aux prestations légales, les groupes communautaires fournissent des prestations d'éducation communautaire dans des centres locaux, généralement à titre bénévole et, dans certains cas, avec le soutien de l'agent local d'éducation pour adultes (AEO). Nombre de ces groupes sont financés par le ministère des Affaires communautaires, rurales et des Gaeltachta dans le cadre de leurs programmes éducatifs de lutte contre la pauvreté, et reçoivent le soutien des VEC sous forme d'heures de cours et de petites allocations annuelles.

La formation et l'appui dispensés au personnel d'éducation communautaire sont pris en charge à plusieurs niveaux, notamment par les agences d'appui au développement communautaire, les organisations nationales comme l'AONTAS, le Collectif national de réseaux de femmes communautaires, les projets financés par l'Europe, etc.

Créer un système d'appui sophistiqué

Les personnes employées dans le secteur de l'éducation des adultes possèdent généralement une expérience et des qualifications qu'elles ont acquises dans des environnements variés, et leur travail ne s'adapte pas facilement aux régulations du système d'éducation formelle. Le développement ad-hoc du secteur de l'éducation des adultes est dû au manque de reconnaissance dont il a été victime jusqu'à présent mais qui, paradoxalement, lui a permis d'acquérir à la fois une large gamme de compétences, une grande expérience, et la capacité de répondre avec flexibilité aux besoins des apprenants. Au fur et à mesure que les services se développent, le défi consistera à maintenir et renforcer cette flexibilité tout en proposant des offres de qualité aux apprenants. Ceci requiert la mise en place d'un système d'appui sophistiqué, susceptible de fournir à tout le secteur des approches de développement du personnel à la fois intégrées et cohérentes.

Développement structurel

Le développement professionnel est inextricablement lié au développement structurel, domaine dans lequel aucun progrès n'a été fait depuis la publication du livre blanc. Ce dernier recommandait la mise en place d'un groupe de travail inter-institutionnel représentant un large éventail d'intérêts, son rôle étant:

  • d'examiner les qualifications actuellement disponibles par rapport aux besoins du secteur;
  • d'identifier, à titre facultatif, les besoins de formation génériques ainsi que les possibilités et les besoins de spécialisations spécifiques;
  • d'évaluer, avec les collèges d'enseignement supérieur appropriés, les possibilités de mettre en place une approche modulaire et flexible permettant de développer des programmes de formation initiale et continue;
  • de faire des recommandations sur la reconnaissance future des qualifications dans les services d'éducation des adultes.

Le livre blanc proposait aussi la mise en place, par le National Adult Learning Council (Conseil national d'éducation des adultes, NALC), d'un forum pour les praticiens de l'éducation des adultes dans le but d'appuyer le développement du personnel. Six années plus tard, aucune de ces recommandations n'a été mise en application, et la suspension du NALC depuis 2003 a créé un vide énorme au sein de la direction du secteur de l'éducation des adultes. Étant donné le traitement réservé au NALC par le ministère de l'Éducation et des Sciences, il n'est pas étonnant que l'éducation des adultes ait été littéralement rayée de l'ordre du jour du ministère et qu'en 2006, le rythme d'accroissement de ses allocations de fonds ait été au plus bas depuis 1997.

L'un des principes clés recommandés dans le livre blanc pour développer les services d'éducation des adultes était une approche systémique, qui demandait des politiques éducatives permettant de développer des structures et des stratégies cohérentes, et de mettre en place des services ininterrompus donnant à tous les adultes l'accès à l'éducation. Six ans après cependant, ce secteur continue d'être financé et régulé de manière fragmentée, ce qui entrave le développement du professionnalisme avec ne serait-ce qu'un minimum de cohérence. Il est urgent que le ministère de l'Éducation et des Sciences révise sa ligne de conduite conformément aux recommandations du livre blanc, et qu'il commence à prendre au sérieux la nécessité d'assurer le développement cohérent de l'ensemble du secteur et de le doter d'un financement adéquat.