Carol Medel-Añonuevo

Carol Medel Año-Nuevo a présenté un résumé de l’Initiative pour l’alphabétisation: savoir pour pouvoir (LIFE), coordonnée par l’Institut de l’UNESCO pour l’éducation tout au long de la vie (UIL).

LIFE: Initiative pour l’alphabétisation: savoir pour pouvoir (Literacy Initiative for Empowerment, 2005 – 2015)


LIFE de l’UNESCO offre un cadre d’action mondial pour une intervention conjointe visant à enrichir les efforts entrepris pour alphabétiser les populations des pays dont les taux d’alphabétisation sont inférieurs à 50 % ou qui comptent plus de dix millions d’analphabètes adultes.

D’une manière générale, LIFE vise à autonomiser les gens, notamment les femmes et les filles des campagnes insuffisamment alphabétisées. Les objectifs immédiats de LIFE sont les suivants:

  • Renforcer l’engagement national et international en faveur de l’alphabétisation par sa promotion et sa défense, et par des mesures de communication.
  • Soutenir l’articulation des politiques pour une alphabétisation durable dans des cadres de développement touchant le secteur tout entier et au niveau national.
  • Renforcer les capacités nationales concernant la conception, la gestion et la mise en place de programmes.
  • Améliorer les projets et pratiques innovants des pays en offrant des possibilités de s’alphabétiser.

Corriger une Injustice

En tant que stratégie mondiale soutenue et dirigée par l’UNESCO, LIFE sera dirigée par les pays au niveau opérationnel, elle répondra à leurs besoins et priorités spécifiques, et sera mise en œuvre en fonction de leurs différentes capacités. Le rôle de UIL consiste à coordonner LIFE dans son ensemble et à fournir en même temps une assistance technique au niveau des pays.

LIFE sera mise en place dans 35 pays dont les taux d’alphabétisation sont inférieurs à 50 % ou qui comptent plus de dix millions d’analphabètes adultes. Sa mise en place s’étalera sur dix ans, en trois étapes progressives. La première démarrera en 2006, la seconde en 2008 et la troisième en

2010. En 2011 se dérouleront des activités d’évaluation et d’appréciation. De 2012 à 2015 les activités viseront notamment à assurer la durabilité des résultats obtenus durant les phases antérieures. Les onze pays participant à la première phase (Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Égypte, Maroc, Soudan, Yémen, Bengladesh, Pakistan et Haïti) ont entamé les opérations en 2006 avec des activités préparatoires telles que des analyses situationnelles, des ateliers de lancement et de validation, et la formulation de plans d’action nationaux. Un certain nombre de ces pays mettent également en place des activités majeures dans le cadre de la création de capacités pour des projets d’EPT alimentés par des aides hors budget.

Mais il y a encore des défis: après avoir été délaissé pendant plusieurs années, le programme a eu du mal à prendre son essor; les gouvernements doivent encore octroyer des ressources à LIFE; il reste nécessaire de créer des capacités dans tous les domaines et de rassembler les dépositaires d’enjeux; enfin, et par-dessus tout, reste encore à œuvrer pour que LIFE soit priorisée comme il convient.