Monika Bayr/Gisela Waschek

L’année dernière, DVV International a chargé un expert externe de réaliser une évaluation critique des publications de notre Institut, et plus particulièrement de notre revue «Éducation des Adultes et Développement». Monika Bayr, responsable du suivi et de l’évaluation au sein de notre Institut, et Gisela Waschek, qui assure la supervision rédactionnelle de notre revue depuis des années, résument ici les principaux résultats.

Évaluation externe de la revue Éducation des Adultes et Développement


Depuis 38 ans, la revue «Éducation des Adultes et Développement» (EAD) se consacre aux échanges d’expériences entre les éducateurs d’adultes, notamment en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Le financement de la publication est pris en charge par le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement aux fins d’améliorer la qualité de l’éducation des adultes et de contribuer à la réduction de la pauvreté dans le monde.

Depuis les débuts de sa publication, notre rédaction a reçu de la part de ses lecteurs des réactions positives, mais aussi des critiques et des suggestions dont elle s’est toujours efforcée de tenir compte. Récemment, le besoin s’est cependant fait plus pressant de confier à un expert externe la réalisation d’un état des lieux systématique permettant de formuler des recommandations pour l’avenir.

En février 2010, un expert sous contrat a par conséquent été chargé de réaliser une évaluation afin d’apporter avant tout des réponses aux questions centrales suivantes:

  • Qui sont nos lecteurs et dans quel but notre revue estelle lue?
  • Les contenus et la présentation sont-ils d’actualité et adaptés aux groupes cibles, faut-il les compléter ou les modifier?
  • La revue contribue-t-elle à améliorer les offres et à mettre en place des structures d’éducation des adultes?

À ces fins, le responsable de l’évaluation a réalisé une analyse de la revue proprement dite et des documents d’information, organisé des interviews avec les expert(e)s et effectué une comparaison avec des revues similaires. La principale méthode de collecte d‘informations a cependant consisté à demander aux abonnés ce qu’ils souhaitaient conserver ou modifier, et dans quels buts ils avaient recours à la revue.

Un questionnaire a été envoyé par e-mail et par courrier; sur 3 500 questionnaires, 255 questionnaires remplis nous sont revenus. Notre rédaction saisit cette occasion pour adresser ses sincères remerciements à ses lectrices et à ses lecteurs.

Les résultats de l’évaluation sont si positifs que l’expert recommande de poursuivre sans réserve la publication; il s’avère en effet que notre revue contribue de manière incontestable à améliorer les pratiques d’éducation des adultes dans le monde et que ses contenus sont absolument uniques en leur genre.

Globalement, les lecteurs apprécient la revue, car elle leur permet, au niveau professionnel, d’être tenus au courant des projets intéressants et des tendances actuelles. La majorité d’entre eux aimerait par contre que soient publiés un plus grand nombre d’articles axés sur la pratique.

Les lecteurs proposent de prévoir un espace consacré aux échanges de vues et aux discussions, sous forme par exemple de lettres de lecteurs, afin de communiquer entre eux. Nous répondrons à ce désir de participation accrue en ajoutant des rubriques nouvelles et un espace réservé aux opinions des lecteurs, aux nouvelles publications, aux contacts et aux liens Internet importants.

Les possibilités d’avoir recours à la communication numérique seront exploitées plus à fond: comme ce fut le cas jusqu’à présent, toutes les publications de l’Institut continueront d’être publiées sur Internet. Notre rythme biannuel de parution ne permettant pas les échanges de vues simultanés, nous pensons aménager un forum sur notre site Web au cours de cette année. Ceci permettra aux lectrices et aux lecteurs de communiquer rapidement entre eux et d’échanger leurs idées sur les thèmes abordés dans notre revue.

L’utilité de notre revue pour l’action pratique n’a pas été remise en question. Bon nombre de lectrices et de lecteurs affirment que les articles qui y sont publiés les aident à élaborer des matériels didactiques, mais aussi à préparer et améliorer leurs ateliers et d’autres manifestations. Il ressort aussi clairement que notre revue a un impact positif sur les projets de DVV International.

Nos abonnés attachent une importance particulière à ce que la revue continue d’être publiée sous forme imprimée dans les trois langues. Les documents téléchargeables sur la page Web de DVV International sont considérés comme une offre supplémentaire, étant donné que de nombreuses régions n’ont pas encore suffisamment accès aux technologies de l’information.

Il arrive souvent que des exemplaires nous soient retournés. Nous devons donc actualiser notre liste de diffusion afin de nous assurer que la revue parvienne bel et bien à ses destinataires. Nous joignons par conséquent un questionnaire au présent numéro et prions toutes les lectrices et tous les lecteurs qui souhaitent continuer à recevoir notre revue sous forme imprimée de nous renvoyer ce questionnaire par mail ou par courrier. Ceci n’est pas seulement important pour les personnes qui n’ont pas accès à Internet, mais aussi pour les institutions telles que les organisations gouvernementales et les bibliothèques qui mettent un seul exemplaire à la disposition de plusieurs lecteurs. À l’avenir, les bureaux de projets et les bureaux régionaux de DVV International seront plus fortement impliqués dans la diffusion de notre revue et devront y avoir plus souvent recours, par exemple lors des manifestations qu’ils organiseront.

L’évaluation nous avait recommandé d’élargir la base de nos activités rédactionnelles et d’avoir recours à l’expertise externe. C’est avec plaisir que nous y avons donné suite. Notre équipe est à présent appuyée par un comité rédactionnel dans lequel sont représentés le directeur de l’Institut et l’ancien éditeur de la revue, ainsi que l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie et le Conseil international de l’éducation des adultes, CIEA.

Afin d’encourager et de faciliter la participation d’un plus grand nombre d’auteurs aux futurs numéros de notre revue, l’évaluation a recommandé de déterminer les contenus thématiques à plus long terme et de sélectionner ensuite les articles qui nous seront adressés. Nous respecterons cette recommandation: nous définirons un an à l’avance les contenus – mélange d’articles sur les pratiques d’éducation des adultes, de théorie, de recherche et de débats sur la politique éducative – et les ferons paraître dans la revue même et sur le site Web de l’Institut.

Grâce aux résultats de l’évaluation, qui donnent une bonne note globale à la revue «EAD» et aux publications de DVV International, notre rédaction se sent confortée dans son approche fondamentale. Nous apprécions ces recommandations qui nous aident à garantir et à améliorer la qualité de notre revue.

Le plus décisif de tout, c’est que notre revue satisfasse vos besoins et vos souhaits à vous, lectrices et lecteurs. Nous vous invitons par conséquent à exprimer vos critiques et vos suggestions futures: pas seulement lorsque nous vous demandons votre avis dans le cadre d’évaluations, mais aussi à tout moment où, en apportant vos idées et vos expériences, vous souhaitez et estimez être en mesure d’enrichir le débat mondial sur notre domaine d’action commun, l’éducation des adultes.