Éducation populaire et Reflect

L’une des tâches d’Éducation des Adultes et Développment consiste à faire connaître les progrès réalisés dans le domaine de l’éducation des adultes au niveau scientifique et méthodologique. Notre intention est de participer au débat sur les concepts métho dologiques appropriés: des concepts élaborés avec un souci de cohérence scientifique, mais dont on attend avant tout qu’ils fassent leurs preuves dans la pratique.

L’éducation des adultes qui commence à la base, identifie les besoins des personnes défavorisées et incite à définir les thèmes et les formes de travail des apprenants dans le cadre de dialogues au lieu de confier la tâche aux enseignants, et elle est indissociable du personnage de Paulo Freire, le plus célèbre et le plus influent défenseur de l’éducation populaire.

En Amérique latine, ses enseignements sont la mesure de toute chose longtemps même après sa mort; toutefois, ses principes méthodologiques sont aussi appliqués dans d’autres régions du monde. L’organisation britannique ActionAid les a adaptés sous le nom de «Regenerated Freirean Literacy Through Empowering Community Techniques», autrement dit Méthode «Reflect», utilisée par plus de 500 organisations dans plus de 70 pays du monde. Mais l’application de la méthode dans d’autres contextes culturels ne va pas forcément de soi. Le rapport du Laos montre que lorsqu’ils sont mélangés aux méthodes traditionnelles qui n’attachent qu’une importance secondaire aux approches participatives nouvelles, ces principes peuvent donner tous les résultats hybrides possibles.

Depuis des décennies, Nydia González est partisane convaincue de l’éducation populaire. Elle travaille en tant que directrice de l’Association des pédagogues de Cuba et du collectif «Colectivo de Investigación Educativa Graciela Bustillos» (CIE). Outre qu’elle assume bon nombre d’autres fonctions, elle est présidente d’honneur du CEAAL.

Nélida Céspedes Rossel est également une vétérane de l’éducation populaire en Amérique latine. Son nom est associé à l’organisation non gouvernementale péruvienne TAREA. Elle assure la présidence du CEAAL de 2009 à 2012.

Moussa Gadio est un pédagogue malien engagé dans la planification et la réalisation de petits projets pratiques de formation d’adultes. De 2009 à 2011, il est boursier du programme Fulbright à la Northern Illinois University.

Lamphoune Luangxay est directeur de la division d’alphabétisation, département de l’Éducation non formelle du ministère de l’Éducation au Laos. Mathias Pfeifer, pédagogue et sociologue, a réalisé des recherches sur la méthode Reflect et travaille actuellement en tant que consultant juniorau Laos.