Introduction

Universités populaires (VHS) et coopération

Les universités populaires sont certes le plus important système d’éducation des adultes en Allemagne et en Europe, mais le dernier exposé systématique de leur position, de leurs objectifs, de leurs principes, de leur organisation, de leurs priorités programmatiques et de leurs partenaires date de 1978 et ne correspond plus à la réalité actuelle. Lors du 13 e Congrès des universités populaires en mai 2011, l’actuel «état des lieux» établi par le conseil consultatif de la DVV, le comité directeur et les associations régionales, a été présenté publiquement. Nous en publions les principaux aspects dans une version abrégée.

L’un des principes des universités populaires est de travailler au niveau international en réseau et en portant le regard au-delà des frontières de l’Allemagne. Quiconque souhaite s’informer sur des pays non touristiques peut le faire à l’université populaire, dans le département «Apprentissage global». C’est également dans ce département que nous prenons conscience que nous sommes tous touchés par les problèmes globaux, même si nous le sommes de manières différentes. L’exposition «Klimawandlerinnen» conçue par l’Association de Basse Saxe pour le Développement (VEN), une ONG bolivienne et une ONG tanzanienne, et présentée entre autres dans les universités populaires, en est un exemple.

Bon nombre d’universités populaires s’efforcent d’intéresser les gens à d’autres cultures, à d’autres modes de vie, à d’autres méthodes de travail, de fournir des informations et des contacts. Nous avons choisi l’exemple de Rudolf Blauth, directeur de l’université populaire de la petite ville d’Ahlen, qui montre qu’en Allemagne, avec de l’engagement et de la créativité, on peut inciter les gens à s’enthousiasmer pour l’Afrique.

En ce qui concerne sa coopération avec ses partenaires du Sud, DVV International a l’avantage de pouvoir avoir recours à l’expérience pratique d’un grand nombre de spécialistes des universités populaires volontiers disposés à faire profiter les autres de leurs connaissances et de leur expérience; ces spécialistes ne cessent pas pour autant de s’intéresser activement aux problèmes et aux conditions de travail dans les pays partenaires, ni d’apprendre comment, avec un peu d’imagination et d’esprit d’initiative, on peut surmonter les difficultés structurelles et matérielles. Christiane Stürmann, directrice du département Travail, Emploi et Diplômes scolaires à l’université populaire de Verden an der Aller, a expérimenté des méthodes pédagogiques communicatives avec des étudiants éthiopiens en éducation des adultes.