Fatoumata Diabaté, Photographe

Fatoumata Diabaté nous raconte à quoi elle s’attendait avant d’aller prendre les photos et ce qui l’a le plus surprise.

« Je m’attendais à aller trouver les habitants en plein cours d’alphabétisation sous un arbre bien vert. Ma surprise a été que l’alphabétisation permet aux habitants du village qu’on a visité de faire des calculs en chiffres, mais en s’exprimant en bambara [une langue ouest-africaine parlée par 80 % des Maliens, ndlr]. »


Fatoumata Diabaté

Née en 1980 à Bamako au Mali, elle a fait ses premières armes au Centre de formation audiovisuel Promo Femmes, avant d intégrer le Centre de formation en photographie de Bamako (CFP) entre 2002 et 2004. Elle a poursuivi sa for mation par un stage d un mois au Centre d enseignement professionnel de Vevey en Suisse et participe à de nom breux ateliers tant au Mali qu à l étranger.


Elle a participé à plusieurs expositions collectives (Rencontres de Bamako 2005 ; 2009 et 2011 ; Kornhaus Museum de Berne en Suisse…) et réalisé plusieurs exposi tions individuelles (festival Visages francophones de Cahors, en France, Les Maliens de Montreuil hors les murs du musée du quai Branly….)

Elle a réalisé des reportages pour World Press Photo, Oxfam, Rolex. En décembre 2005, elle a reçu le prix Afrique en création Ÿ de l Association française d action artistique (AFAA) pour son travail intitulé  Touaregs, en gestes et en mouvements Ÿ. En 2011 elle a reçu le prix de la Fondation Blachère pour son travail intitulé  L homme en Animal Ÿ ; prix doté d un atelier à Arles et d une exposition à la Fondation Blachère. Elle développe actuellement un projet artistique sur la jeunesse soutiki
(À nous la nuit).


Contact

diabatefat@gmail.com
zarbophoto.free.fr/FatouSite