Fête régionale de l’apprentissage, Skopje, Macédonie, Déclaration finale

Du 16 au 19 octobre 2003 s’est déroulée à Skopje, en Macédoine, une fête régionale de l’apprentissage à laquelle ont participé huit pays du Pacte de stabilité pour l’Europe du sud-est et qui a été organisée sous la direction du bureau de l’IIZ/DVV à Skopje. De nombreuses organisations internationales comme la Banque mondiale, l’UNESCO, l’ETF, le CEDEFOP, l’EAEA, la GTZ, etc. ont été présentes à cette manifestation au riche programme. Le salon de la formation continue organisé parallèlement réunissait plus de 60 stands avec des délégations de neuf pays, une excellente occasion de faire des rencontres, de nouer des contacts et de discuter. Le festival s’est déroulé sous l’égide du prof. Dr Rita Süssmuth, présidente de la Confédération allemande pour l’éducation des adultes. Le 18 octobre 2003, les délégations de huit pays participants (l’Albanie, la Bulgarie, le Kosovo, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie, la Roumanie et la Slovénie) ont adopté la déclaration intitulée «Éducation tout au long de la vie, éducation des adultes et employabilité», dont vous trouverez le texte en bas. Pour de plus amples renseignements concernant le programme et le déroulement du festival, veuillez consulter notre site Internet à l’adresse suivante: www.iiz-dvv.de

Éducation tout au long de la vie, éducation des adultes et employabilité

Les ministres de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur de l’Europe du Sud-Est, sont d’accord pour reconnaître la nécessité d’un renforcement de la coopération régionale dans le secteur de l’éducation des adultes en tant que point clé de la régénération économique et sociale dans la région, et reposant sur les documents internationaux et européens existants.1

Ils soulignent l’importance de l’éducation des adultes visant à créer une société du savoir dans toute l’Europe comme l’ont formulé les conclusions de la réunion du Conseil de l’Europe à Lisbonne.

L’Europe du Sud-Est faisant partie du vaste domaine de l’éducation en perpétuel devenir, il est nécessaire de procéder dans cette région à des développements particulièrement rapides dans le secteur de l’éducation des adultes étant donné que les problèmes économiques auxquels la population des pays en transition doivent faire face ne seront résolus que par une amélioration de l’éducation. Le rythme du changement qui s’accélère dans le monde du travail, la transformation totale du profil de certains emplois et les exigences politiques posées aux personnes en droit de voter impliquent l’adoption de nouvelles approches en matière de politique de l’éducation. L’éducation tout au long de la vie est la réponse appropriée à la croissance constante du savoir humain et à la vitesse à laquelle les informations circulent. Elle profite en outre directement aux gens, contribuant à faire d’eux une main-d'œuvre qualifiée et flexible.

Les ministres reconnaissent les efforts entrepris jusqu’à présent pour améliorer la cohérence entre les objectifs de l’éducation pour tous,2 l’éducation des adultes3 et l’éducation tout au long de la vie. Les ministres annoncent qu’ils accorderont un large soutien à l’Initiative de réforme de l’Éducation en Europe du Sud-Est.4Ils annoncent dans ce cadre leur intention de s’engager à atteindre les objectifs suivants:
 

  • assurer que l’éducation des adultes et la formation professionnelle fassent explicitement partie intégrante des politiques et pratiques de l’éducation tout au long de la vie;

  • soutenir la création du cadre et des mécanismes légaux nécessaires;

  • obtenir un appui financier approprié pour un développement durable de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle;

  • encourager le partenariat entre les partenaires statutaires, non gouvernementaux et sociaux pour répondre aux différents besoins en matière d’éducation des adultes et promouvoir la participation active à la société;

  • assurer et promouvoir une répartition équitable des possibilités et de l’accès à une éducation de qualité pour les minorités ethniques et les groupes socialement désavantagés;

  • améliorer l’application des politiques d’égalité des sexes dans les offres d’éducation des adultes;

  • soutenir le développement et la certification de la qualité des programmes d’éducation des adultes et de formation professionnelle en reconnaissance de l’éducation formelle et non formelle des adultes;

  • coordonner les activités d’éducation des adultes et de formation professionnelle de manière à faire évoluer le secteur pour qu’il tienne compte des nécessités sociales et politiques de l’éducation tout au long de la vie;

  • créer à l’échelle européenne, à l’intérieur et au-delà des frontières nationales/territoriales, un système d’équivalences pour les qualifications existantes et émergentes, ainsi que pour les diplômes et certificats,5 améliorant ainsi la transparence et appuyant le développement de compétences et qualifications;

  • faire de l’éducation des adultes un élément important de la formation des enseignants.

Les ministres ont identifié les outils prioritaires suivants pour continuer à améliorer la coopération dans les secteurs de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle de la région afin de contribuer à la paix et à la réconciliation dans les Balkans:
 

  • développement de meilleurs moyens de communication entre les institutions et gouvernements des pays de la région;

  • augmentation des échanges d’apprenants, d’éducateurs d’adultes et de scientifiques dans le but d’enrichir la politique et la pratique de l’éducation des adultes;

  • soutien aux réseaux existants dans les efforts qu’ils entreprennent pour créer des capacités et renforcer la diffusion des informations sur le développement et la réforme de l’éducation des adultes dans l’Europe du Sud-Est.

Les ministres sont d’accord pour que le plan d’action suivant soit mis à exécution d’ici fin 2005:

  1. mettre en place un département séparé/des responsables dans tous les ministères de l’Éducation chargés de l’éducation des adultes et de l’éducation tout au long de la vie;
  2. donner un cadre législatif à l’éducation des adultes et à l’éducation tout au long de la vie, ce qui comprend une loi sur l’éducation des adultes;
  3. augmenter dans chaque pays ou sur chaque territoire, et dans l’en- semble de la région le nombre de possibilités de faire des études d’andragogie;
  4. organiser au moins deux réunions complémentaires à l’intention de spécialistes pour faire le compte-rendu des activités et résultats, et partager des expériences dans le domaine de l’éducation des adultes.

Skopje, le 18 octobre 2003

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sciences,
République de Roumanie
Vasile Molan
Chef du département

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sciences,
République de Macédoine
Dr Zoran Popovski
Secrétaire d’État

Pour la MINUK / le gouvernement
autonome du Kosovo
Dr Johann Schrumpf/Venera Llunji
Ministère de l’Éducation, des Sciences et
des Techniques du Kosovo

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sciences,
République de Croatie

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sciences,
République of Bulgarie
Prof. Kamen Vesselinov
Adjoint au ministre

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sciences,
République de Bosnie-Herzégovine

Pour le ministère de l’Éducation
et des Science,
République d’Albanie
Saemira Pino-Gjipali
Adjoint au ministre

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sciences,
République du Monténégro,
Serbie et Monténégro
Radovan Damjanovic
Adjoint au ministre

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sports,
République du Monténégro,
Serbie et Monténégro
Dr Želimir Popov
Adjoint au ministre

Pour le ministère de l’Éducation
et des Sports,
République de Slovénie,
Marjan Šiftar
Ambassadeur  

Notes

1  Conformément au Mémorandum sur la Compréhension, signé à Nicosie (Chypre) le 28 juin 2003 à l’occasion de la septième Conférence des ministres européens de l’Éducation et selon lequel les résultats de l’éducation tout au long de la vie sont l’un des principaux points de référence des systèmes d’éducation, et prenant note de l’Appel à l’action de Sofia publié le 9 novembre 2002 à Sofia, en Bulgarie.
2  Forum sur l’éducation pour tous (EPT), Dakar, 2000. 
3  5e Conférence internationale de l’UNESCO sur l’éducation des adultes (CONFINTEA V), Hambourg 1997. 
4  En se basant sur les résultats du Processus élargi de Graz/Task Force Éducation et Jeunesse du Pacte de stabilité pour l’Europe du Sud-Est et en les reconnaissant.
5  Ex. par l’introduction du système européen d’équivalences.