Postalphabétisation et TIC, étude de cas au Mali et en Guinée

Les participants suivent des ­formations pour apprendre à se servir d’une tablette et de l’appli, © DVV International

Contexte

Entre 2014 et 2016, les cours d’alphabétisation fonctionnelle de DVV International au Mali et en Guinée ont atteint 30 000 jeunes et adultes, dont 25 000 femmes. Pour pérenniser ces résultats, il faut promouvoir une « culture écrite » : le dynamisme né de l’écriture et de la lecture doit par conséquent devenir permanent afin d’empêcher les néoalphabètes de retomber dans l’illettrisme. La logique des activités menées dans le cadre d’une démarche de « postalphabétisation » vise à leur permettre d’explorer et d’exploiter leurs potentiels socio-économique et socioculturel. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) doivent agir dans un esprit novateur pour stimuler les personnes alphabétisées, maintenir le niveau qu’elles ont atteint et leur permettre de se procurer des informations auxquelles elles n’auraient pas accès autrement.

Les facteurs de réussite

Le projet sur la postalphabétisation et les TIC (Post-literacy with ICT) a commencé en offrant aux groupes cibles une appli gratuite dans trois langues locales (le bambara, le fula et le susu), disponible dans le Google Playstore. Le projet a mis à leur disposition des tablettes électroniques ainsi que des kits solaires de chargement et leur a proposé des cours pour apprendre à se servir des appareils et de l’appli. Les bénéficiaires ont commencé à rédiger de courts articles et à lire et commenter ceux d’autres blogueurs. Au terme d’une phase pilote de six mois, cent cinquante articles avaient été écrits sur tout un ensemble de sujets, entre autres sur la santé, l’éducation, les ordinateurs et l’agriculture.

Le projet est couronné de succès parce que l’appli a été adoptée par ses bénéficiaires qui l’utilisent pour communiquer sur leurs activités agricoles, pour fixer les prix de vente de leurs produits et récoltes, et pour échanger avec des fermiers dans d’autres régions. Un bon nombre d’entre eux ont acheté des smartphones Android sur lesquels ils ont téléchargé l’appli. Des femmes et des hommes de villages, dont certains n’ont même pas l’électricité, utilisent aujourd’hui régulièrement les TIC de manière autonome. Ils ne sont plus exclus du monde numérique.


Pour plus d’informations
www.balikukalansoba.org

Contact :
Mouhamadou Diagne
Directeur national de DVV International Mali
diagne@dvv-international-ao.org

Assitan Nanakasse
Assistante de projet, DVV International Mali
nanakasse@dvv-international-ao.org

Éducation des Adultes et Développement

Dans le monde

DVV International coopèrent avec plus de 200 partenaires dans plus de 30 pays.

La carte du monde interactive

VOUS ETES SUR LE POINT DE QUITTER LE SITE DE DVV INTERNATIONAL
Remarque importante : Si vous cliquez sur ce lien, vous quitterez le site web de DVV International. DVV International ne s'approprie pas les sites web de tiers accessibles par des liens et n'est pas responsable de leur contenu. DVV International n'a aucune influence sur les données personnelles qui sont traitées sur ces sites. Pour plus d'informations, veuillez-vous référer à la politique de confidentialité du propriétaire du site web externe.