L’aube de l’ère numérique dans l’Uttar Pradesh

Photos de Bhamati Sivapalan

Nirantar est un centre qui se consacre au genre et à l’éducation. Ces 25 dernières années, il est intervenu dans quatorze États indiens en collaboration avec plus de 200 organisations en vue de permettre à des filles et des femmes de communautés marginalisées de mieux comprendre leur situation et d’y répondre. Les Dalits et des communautés tribales historiquement exclues des sources formelles de savoir et d’éducation font partie des bénéficiaires de ces interventions. 

En réaction aux changements des façons de lire et d’écrire dus aux supports numériques, Nirantar et ces organisations intègrent à présent le savoir numérique dans leurs activités d’alphabétisation et ont lancé le programme d’alphabétisation numérique appliquée (AppDiL/Applied Digital Literacy). Celui-ci crée des expériences visant à développer le pouvoir d’agir des femmes en leur permettant d’acquérir des compétences numériques et de s’alphabétiser. Le programme AppDiL aide les filles et les femmes à se montrer critiques envers les structures du pouvoir et à élever la voix pour faire valoir leurs droits et les exercer. 

Le programme actuellement mené en collaboration avec Gram Vikas Sewa Sansthan (GVSS) et Tata Trusts réunit 900 femmes illettrées du nord de l’Inde. Celles-ci sont membres d’une coopérative laitière qui a numérisé toutes ses informations et ses outils. Les femmes se sont retrouvées sans possibilité d’y accéder ou de surveiller leurs ventes et encaissements. Grâce au programme d’alphabétisation numérique appliquée, elles ont non seulement acquis les moyens de vérifier et de suivre leurs encaissements et recettes, mais aussi de remettre en question les idées concernant ce que les femmes peuvent faire et accomplir. 

Le programme AppDiL est mis en œuvre par trente enseignants sur le terrain. Ils travaillent avec les femmes quatre à cinq heures par jour, mobilisant et dirigeant les centres d’alphabétisation dans leurs villages. Ces enseignants sont issus des mêmes milieux socio-économiques et culturels que les apprenants, et possèdent un certain bagage éducatif formel. Ainsi les enseignants suivent-ils une formation rigoureuse et participent à des programmes de création de capacités, entre autres d’apprentissage de compétences numériques, afin de devenir des éducateurs d’adultes susceptibles de répondre aux besoins des femmes rurales. 

Dans son photoreportage, la réalisatrice et photographe indienne Bhamati Sivapalan nous invite à suivre de près l’une de ces formations d’enseignants qui s’est déroulée en mai 2019.