Consultation internationale des ONG

En vue de la préparation du «Forum mondial sur l’Education», une consultation internationale s’est tenue du 24 au 25 avril 2000 au Centre d’Etude Supérieur Africain de Gestion (CESAG), à laquelle ont participé quelque 300 organisations non-gouvernementales régionales et internationales ainsi que des représentants de réseaux et d’unions d’ONG. Les débats critiques ont porté sur les progrès réalisés depuis Jomtien, sur les missions et objectifs qu’il faudra tant concrétiser que prendre en compte dans le futur et sur la contribution des ONG, qui sont entre temps un partenaire incontournable. Nous publions ici la déclaration finale.

Les ONG et le programme inachevé de l’Éducation pour tous (EPT)

L’éducation comme produit de marché aggrave la pauvreté et l’exclusion, en particulier dans les pays les plus touchés de l’Afrique subsaharienne et le sud de l’Asie. Les organisations non gouvernementales et de la société civile ont de ce fait insisté sur la reconnaissance et la réaffirmation de l’éducation, alors que les consultations des ONG dans 25 pays du Sud ont défini trois principales zones déficitaires: le manque de ressources, le déficit qualitatif et l’absence de démocratie, dont les implications sous-jacentes concernent les inégalités sexuelles, les handicapés, les minorités et les marginaux. Les ONG réaffirment le rôle essentiel qu’elles ont à jouer dans la constitution d’une organisation populaire pour demander des changements et s’assurer que les besoins et les intérêts des pauvres sont articulés et considérés avec pertinence par les politiciens et les décideurs. Une nouvelle convention pour l’EPT – 2015 devrait donner lieu à une nouvelle énergie, à des structures et à des mécanismes nouveaux, ainsi qu’à de nouvelles ressources, afin de sécuriser les environnements d’apprentissage par lesquels se développent une confiance personnelle et collective et une participation créative à la croissance et à l’innovation dans les domaines socioculturels, politiques, économiques et technologiques.

Les organisations non gouvernementales et de la société civile ont considérablement contribué à l’évaluation de l’EPT 2000 (Jomtien + 10). Elles ont développé de larges réseaux aux niveaux locaux, nationaux, régionaux et internationaux pour atteindre avec plus d’efficacité et de succès leurs objectifs. La construction de partenariats est devenue une de leurs principales stratégies. Ainsi, elles ont développé un pouvoir de défense, elles ont honoré leurs engagements en atteignant les exclus, elles ont tr‘vaillé au passage de la scolarisation vers l’apprentissage, et progressé dans le développement conceptuel de l’éducation pour le XXIème siècle.

Afin de préparer leur contribution finale au Forum mondial sur l’éducation 2000, les ONG se préparent maintenant à une Consultation internationale, qui se tiendra au Centre d’étude supérieure africain de gestion (CESAG) à Dakar, du 24 au 25 avril 2000. Elle réunira à peu près 300 participants, représentant des ONG régionales et internationales, ainsi que quelques réseaux et fédérations d’ONG nationales. On s’assurera dans cette réunion que les ONG, à peu près au nombre de 60, qui participeront au Forum mondial sur l’éducation seront à même de faire entendre leur voix sur les conceptions et les inquiétudes des organisations de la société civile dans leur ensemble. La Consultation internationale des ONG a deux objectifs principaux:

  1. développer une déclaration commune et des amendements sur le Plan d’action de l’EPT, sur la base des résultats d’une consultation électronique déjà réalisée;
  2. penser à de nouveaux partenariats et mécanismes pour s’assurer de l’implication des ONG dans le Forum mondial sur l’éducation à Dakar et au-delà.

La Consultation internationale des ONG est organisée sous les auspices de la Consultation collective des ONG et de l’UNESCO sur l’Alphabétisation et l’éducation pour tous (CC) et le Comité de liaison des ONG et de l’UNESCO, en partenariat avec des représentants du Comité d’organisation de l’ONG sénégalaise. La Consultation est l’aboutissement de la démarche entamée par le CC, au sein de laquelle les organisations non gouvernementales et de la société civile ont entrepris des études de cas approfondies de leurs propres programmes pour l’EPT dans plus de 50 pays dans le monde, et ont organisé des consultations nationales dans 25 pays du Sud. Des campagnes nationales et globales conduites par les ONG incitent la société civile à acquérir une force réelle pour défendre la qualité de l’EPT et renforcer les réseaux autour du monde. Les consultations régionales des ONG à Johannesburg et à Bangkok, au même titre que des rencontres annexes dans les réunions d’évaluation régionales de l’EPT au Caire et à SaintýDomingue, ont rassemblé à peu près 200 ONG, y compris des organisations et des réseaux internationaux, nationaux et régionaux. Ces rencontres ont permis aux ONG d’élaborer des déclarations collectives pour informer les réunions correspondantes d’évaluation régionale de l’EPT.

Les six points suivants, qui sont les zones prioritaires du travail des ONG, ont été définis par les ONG au cours de leur Assemblée générale CC en 1998. Six ONG ont coordonné et synthétisé des études de cas couvrant une énorme variété de situations à travers le monde. Une septième synthèse a condensé les résultats des consultations des ONG nationales, réalisées dans 25 pays du Sud. Ces synthèses thématiques reflètent d’importants aspects des avantages comparés des ONG dans le champs de l’éducation et montre une fois de plus que les ONG ont réussi à atteindre ceux qui sont exclus des systèmes d’éducation formelle:

a) participation communautaire: les expériences des ONG et de la société civile (Aide et Action);

b) dimensions sexuelles dans l’éducation pour tous: les expériences des ONG et de la société civile (Réseau de la Communauté africaine pour l’éducation);

c) lier l’éducation non formelle au développement: les expériences des ONG pendant la décennie d’éducation pour tous World Education)

d) tendances naissantes dans les politiques et la pratique de l’alphabétisation des adultes en Afrique et en Asie (Bureau de l’Asie-Pacifique pour l’éducation des adultes);

e) evaluer les partenariats de la société civile dans l’EPT (SIL international);

f) éducation pour tous: les perspectives des enseignants (éducation internationale);

g) les perspectives de la société civile pour l’éducation pour tous, promesses rompues, nouveaux espoirs (ActionAid).

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
La Consultation Internationale des ONG

C/o STA.ONG/EPT, Dakar, Sénégal
Tel: 00.221.824.59.03
Fax: 00.221.824.44.13
e-mail: ong.ept@sentoo.sn
ou
c/o Comité de liaison UNESCO-NGO, Paris, France
Tel: 0033 1 45 68 17 31
Fax: 0033 1 45 66 03 37
e-mail: c.mollard@unesco.org

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

Plus d’articles

Lire l'édition complète

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.