« J’ai été fascinée par le pouvoir du dialogue dans les communautés »

Anita Borkar
Inde


Anita Borkar a travaillé pendant plus de dix ans en tant que coordinatrice régionale du programme « Formation pour la transformation » de l’ASPBAE (Bureau Asie-Pacifique Sud d’éducation des adultes).


Éducation des adultes et développement : Comment êtes-vous devenue éducatrice d’adultes ?

Anita Borkar : Tout au long de ma formation professionnelle en travail social, j’ai été fascinée par le pouvoir du dialogue dans les communautés. Divers groupes communautaires se rencontraient pour discuter et délibérer sur une foule de problèmes auxquels ils étaient confrontés. Ils étaient sans cesse à la recherche d’informations sur des thèmes en rapport avec leurs vies et en tant que jeune professionnelle, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je les leur donnais. Mon rôle a progressivement évolué vers la collecte d’informations et le partage de connaissances ; j’utilisais des méthodes participatives pour inciter les groupes communautaires à faire une réflexion critique sur leur situation. Je travaillais en majeure partie avec des femmes et des jeunes filles issues de communautés indiennes marginalisées et j’étais – et suis toujours – impressionnée par la manière dont elles savent négocier et transformer leurs vies en recherchant l’éducation pertinente pour chaque étape. Ceci a été pour moi une expérience d’apprentissage mutuel qui a enrichi mon développement professionnel et personnel. Au fil des ans, je me suis fortement engagée dans les réseaux indiens de formation des adultes et d’éducation communautaire, et j’ai pu constater que l’éducation des adultes est un puissant agent de transformation pour la vie individuelle et collective.

Veuillez décrire votre travail actuel. 

Après avoir travaillé plus de vingt ans en Inde, j’ai saisi l’opportunité de travailler avec l’ASPBAE au niveau régional dans les pays d’Asie et du Pacifique Sud. Ceci implique le travail avec nos organisations membres – ONG et OSC actives dans l’éducation des jeunes et des adultes, la promotion des pratiques éducatives au niveau communautaire et le plaidoyer en faveur des politiques éducatives aux niveaux national et régional. Nous travaillons en étroit partenariat avec nos organisations membres dans le but de renforcer leurs pratiques d’éducation transformative face aux problèmes auxquels sont confrontées les communautés d’adultes et de jeunes. Je parle ici du faible niveau d’alphabétisation, du changement climatique, de la gestion des catastrophes, de moyens de subsistance durables, de genre et d’éducation, de compétences pour la vie, d’éducation inclusive, etc. L’ASPBAE organise régulièrement des événements de renforcement des capacités, notamment des consultations, des conférences, des formations, des échanges d’études, des festivals de l’apprentissage, etc. au niveau régional et à des niveaux divers chez nos membres pour les fonctionnaires. 

Quelle est votre méthode d’enseignement favorite et pourquoi ? 

Pour moi, les méthodes d’éducation des adultes les plus significatives sont celles qui s’inspirent d’approches transformatives et participatives. Comparées à d’autres, elles se prêtent à un apprentissage mutuel et contribuent à renforcer l’appropriation du processus d’apprentissage pour tous les intéressés.

Qu’est-ce qui vous motive ?

J’assimile l’éducation des adultes au « souffle de vie » – non seulement pour l’individu, mais aussi pour toutes les communautés auxquelles nous appartenons – dans notre cheminement collectif vers une coexistence dans la liberté et la dignité pour tous sur cette planète.

Numéros

Recherche d’articles

Vous pouvez rechercher des articles dans notre index (classement par auteurs, numéros, années, régions et pays). Vous pouvez aussi effectuer une recherche plein texte.

S’abonner

La revue Éducation des adultes et développement est distribuée gratuitement en français, en anglais et en espagnol. Si vous souhaitez la recevoir, veuillez vous abonner ici.